Recevoir un email pour chaque nouvel article?

Yi-Ling Lu, La Source

Deuxième fois que Yi-Ling Lu exposait à la Galerie La Source. « Le silence de l’esprit » a envahi paisiblement les lieux au printemps 2019. (Vous pouvez cliquer sur les visuels pour agrandir)

Avec notre regard d’occidentaux, nous apprécions à notre façon ces encres chinoises de Yi-Ling Lu. Et je dirais qu’il est très facile de se laisser enchanter! D’autant plus que cette artiste (arrivée en France en 2012) sait mêler, dans son oeuvre, la tradition orientale et les habitudes artistiques occidentales.

La salle du rez-de-chaussée est particulièrement séduisante, avec ses grands formats. Qui se présentent (à la chinoise!) comme des rouleaux muraux, en hauteur. Et qui tirent davantage sur l’abstrait que les oeuvres accrochées dans les étages (celles-ci, en plus, sont le plus souvent encadrées et vitrées).

De toute façon, dans chacune de ces toiles, le regard est inévitablement capté, entraîné, absorbé par quelque chose dans la peinture. Une nébuleuse, une lumière, une transparence, une touche de couleur vive ou un mini détail réaliste… qui agit comme un aimant. Mais le plus étonnant ce sont les insertions de « vides » que l’artiste réalise avec les blancs. On s’y précipite tête la première, avec délice! Habilement placés dans la surface de la toile, plus ou moins grands, mais efficaces! Le vide est dynamique dans la pensée chinoise. Il permet le mouvement et le rythme, il engendre le souffle vital. Avec les encres de Yi-Ling Lu, on en a la preuve. Fascinant!

La balade de salle en salle agira sur vous comme une séance de méditation, vous verrez! Les peintures de Yi-Ling Lu montrent un univers impalpable et puissant à la fois. Les minuscules personnages aperçus ici et là, perdus dans les immensités de montagnes ou forêts, sont à l’image de l’humanité, en harmonie avec la nature. Tout petits, mais faisant partie du TOUT. Incroyable sensation d’un cosmos qui nous dépasse, par son gigantisme et sa beauté, mais avec lequel nous ne faisons qu’UN. Et, bien sûr, les paysages dans lesquels nous nous promenons ici sont davantage des reflets de l’âme, des traductions de la pensée et l’expression de l’état d’esprit de l’artiste, que des reproductions à l’identique d’images réelles.

Détail…

L’écriture et les sceaux ont également leur importance sur ces encres. Signature, commentaires…Ils font partie intégrante de l’oeuvre. Ignorante dans ce domaine, j’aime juste l’association de cette calligraphie avec la peinture. Un ensemble esthétiquement si cohérent!

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>