Recevoir un email pour chaque nouvel article?

Loading

Claire Vanvosthuyse, Galerie La Source

La photographe plasticienne Claire Vanvosthuyse expose « Translation » à la Galerie La Source, Fontaine-lès-Dijon jusqu’au 25 septembre. Du mercredi au dimanche compris, 15h30-18h30. A voir. Une expo construite, cohérente, émouvante

Odyssée

Entrer dans la Galerie, pour cette exposition de Claire Vanvosthuyse, c’est se glisser dans un ailleurs. Un ailleurs qui ressemble au réel. Mais un réel fragile, lointain, sauvé des eaux…

Pêcher des morceaux de vie qui flottent quelque part. Les capturer. En faire quelque chose. Les assembler pour reconstituer d’autres formes de vie. Fouiller dans les nimbes de la mémoire pour extraire des moments ou des objets. Les faire remonter à la surface pour qu’ils changent d’identité: qu’ils ne soient plus seulement des souvenirs. Les faire se rencontrer. Construire de nouvelles images avec eux.

L’artiste a ce pouvoir.

Et voilà donc, au rez-de-chaussée, des triptyques qui réunissent des extraits de photos des quatre coins du monde. Des fragments de villes, que des milliers de kilomètres séparent (et des dizaines d’années), mais qui se trouvent, ici, d’étranges affinités et vivent soudain des mariages heureux! « Voyages à l’oeil », est le titre de cette série!

(cliché Claire Vanvosthuyse)

Le magnifique mur d’images, lui, qui pourrait presque être un mur d’ex-voto, au fond de la salle, raconte une Odyssée d’Ulysse très personnelle. Des étapes, des épreuves, des épisodes…Pas forcément toujours fidèles au poème d’Homère! (C’est l’odyssée de l’artiste elle-même, plutôt) Mais quel bel assemblage de formats, de teintes et de lumières!

Au premier étage, on continue de se glisser dans les tableaux de Claire Vanvosthuyse, qui, tous, semblent sortir d’un long séjour dans l’oubli: le sujet comme la façon d’être traité. Un peu de flou, d’effacé, de fané, de déchiré… Les paysages, l’atelier du peintre, les chaises qui attendent leurs fantômes… C’est surprenant, et très prenant! Pour ceux qui se poseraient encore la question, non, ce ne sont pas des peintures mais des impressions photographiques marouflées (collées). L’artiste travaille par assemblages, agrandissements, poses de scotchs etc. Un geste de plasticien: ajouter, retirer, déplacer, corriger…

(cliché Claire Vanvosthuyse)

Deux salles, encore, à retenir: -« Bribes » (titre excellent!), une frise en noir et blanc présentée de façon monacale: de petites formes abstraites qui sont autant d’éléments détachés, transportés, et « greffés » ici… On pense à de mini-gravures. -Et « Les lames », très bel ensemble de photos de toiles d’araignées sur fond de tubes à essai, présentées sous plexiglas épais. On est dans un labo! Effet impressionnant! Belle idée!

(cliché Claire Vanvosthuyse)

Cliquez sur les visuels pour agrandir. merci à Claire pour l’envoi de ses clichés. j’ai quand même osé mettre un ou deux à moi!

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>