Recevoir un email pour chaque nouvel article?

13+, ni queue ni tête

Au Cellier de Clairvaux, bd de la Trémouille, Dijon, les artistes de 13+ ont proposé à l’automne 2021 une exposition, « Ni queue ni tête ».

Pascale Serre

Pas si fofolle que ça , l’expo! On pouvait s’attendre à davantage de délire! Quelques chouettes clins d’oeil, quand même! Quelques sourires, quelques sympas méli-mélo…Et même quelques réflexions sur l’expression « ni queue ni tête », prise au pied de la lettre!

On s’assoit devant l’excellente vidéo de Jean-Philippe Jarlaud qui fait défiler « le bazar d’une vie », avec ses télescopages d’images, ses chocs de rencontres à peine éphémères, ses flashs d’instants… On tourne autour de quelques drôles d’installations (Bruno Chevreau, André Mugneret...). On se penche sur le bel inventaire de Pascale Serre, objets de magie, fétiches ou talismans, petites peintures pleines d’humour et de réflexion, cœurs à vendre…

Les yeux écarquillés, on lit le petit livre blanc de Monique Riond, en terre cuite, qui évoque la mort de la dernière licorne! Et on essaierait bien de jouer aux dés, aux balles, aux dominos, aux toupies, mais Odile Massart à tout transformé d’un coup de baguette magique en porcelaine ou terre cuite (même le marteau et les lunettes!) On s’arrête devant la peinture-collages de Micheline Reboulleau, admiratifs: c’est beau et puissant!

D’autres peintures nous font tourner la tête, François Lepoivre, Francis Orzel, Lucile Pattar, Sylvie Perron…

Je crois que ce sont les compositions de gravures de Odile Massart et d’Evelyne Lagnien, ainsi que le « Mille-pattes confiné  » de Michèle Millerot qui m’ont le plus touchée. A vous de voir… Où vont vos préférences?

Michèle Millerot
Evelyne Lagnien

Cliquer sur les visuels pour agrandir

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>