Facebook

le choix du mois, mai 2014

Ce mois-ci, c’est une déception que je voudrais livrer.

A New-York,  où j’ai eu la chance de passer quatre jours, j’ai (re)vu des vidéos et dessins de Camille Henrot, au New Museum. Formidable.  J’ai enfin mis les pieds au MoMa, avec admiration devant l’extraordinaire collection des 4ème et 5ème niveaux (peintures et sculptures des plus grands du XIXème siècle à la fin du XXème)…

Mais j’ai aussi pris le métro, ligne 7, jusqu’au fameux « 5 Pointz », dans le Queens.  Le but était de découvrir une ancienne usine où des centaines d’artistes du monde entier avaient pu s’exprimer librement sur ses murs.  Et là…. Déception.   Non que l’usine avait été détruite (ce qui était prévu et qui va sûrement arriver) mais entièrement badigeonnée de peinture blanche.  Moche! Affreux!  A pleurer!5Pointz2

Le street art, c’est sa destinée.  Je sais.  Éphémère.  Mais dans ce cas-là, au 5 Pointz, c’est un effacement, un barbouillage, un acte délibéré de cacher les œuvres… Pas pareil qu’une destruction.  D’accord?5pointz

Pas facile d’avoir des renseignements cohérents.  Il semble que le propriétaire  (privé) de cette usine veuille démolir pour faire construire des immeubles.  OK… Mais, alors?  Pourquoi avoir masqué les graffs avant la démolition?  Comprends pas.5Pointz3Pour voir des photos des oeuvres , aller sur le site:  5ptz.com

Agrandir les visuels en cliquant dessus , en deux fois

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>