Facebook

Zhu Hong, à Talant

ZhuOuf! Me voilà réconciliée avec la galerie Espace Brassens de Talant! L’exposition d’avril 2010, « Affiches »et « Blocs », de la jeune chinoise Zhu Hong, présentait un intérêt réel.  (cliquez sur la photo en 2 fois pour l’agrandir)

Sa série « Affiches » interroge sur l’art dans les musées, et, surtout, sur la communication (pour ne pas dire la publicité) faite à son propos. Voilà donc des morceaux d’images où l’on reconnaît des extraits d’oeuvres classiques et célèbres qui sortent de leur univers « sacré » (l’ART) , qui se retrouvent dans les rues…Et on se surprend à se poser la question sur cette image galvaudée des chefs-d’oeuvre, on pense aux boutiques de musées, aux reproductions sur supports vulgaires, ou écriteaux, panneau, banderoles etc …Mais, en même temps, pourquoi la place de l’art (même ancien, même patrimonial) ne serait-il pas hors des murs « muséaux » et comment l’ouvrir au monde, le faire connaître au plus grand nombre, sinon en risquant ce genre de sabotage?

Ouh! La! Cette expo pose plein de questions sur l’art…J’adore!

Mais Zhu Hong nous entraîne dans cette réflexion, sans l’habituelle agressivité contemporaine. Elle le fait avec teintes pastel, dessins académiques de toute beauté. Elle privilégie le détail,  le recul, la prise de distance, le voile de la non évidence. Elle peint et dessine avec la discrétion de l’intelligence et du talent.

( Ses formats rappellent les peintures chinoises anciennes: longs rectangles étroits, verticaux)

Sa série « Blocs » , c’est la même démarche de travail…Les rapports oeuvre d’art – musée. Sur du bois de chêne (une rangée de petites « boîtes) apparaissent en filigrane des détails de peintures ou dessins des grands maîtres passés, zébrés de lignes verticales ou horizontales.

Et, encore là, cette incertitude, cette attente du regard, ce laps de temps…tant le travail est à peine perceptible au premier abord. Lointain, brumeux…

Arrêtez-moi si je dis des bêtises, mais j’ai pensé aux oeuvres de Ming exposées au Louvres, sur le sujet Joconde…Il y avait aussi ce voile…qui crée l’espace entre le regardant et l’oeuvre.

1 comment to Zhu Hong, à Talant

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>