Recevoir un email pour chaque nouvel article?

Loading

Odile Massart, Galerie La Source

Cette fois, ce n’est pas un « retour d’expo » que je vous livre, mais une avance sur expo!! Odile Massart va exposer à la Galerie La Source (Fontaine-lès-Dijon) du 26 novembre au 18 décembre (du mercredi au dimanche compris, 15h30-18h30). Or, je serai absente au début de son exposition. J’ai donc écrit un petit texte « avant »!!

Le peu que je connaisse d’Odile Massart, elle me laisse le sentiment d’être avant tout une chercheuse passionnée. Côté dessin, peinture, modelage et, surtout, techniques de gravure (Et la voilà même potière depuis peu!)

Explorer toutes les possibilités. Jouer sur les assemblages. Combiner les matrices. Faire des déclinaisons sur un thème…

Une belle inventivité et, bien sûr, une belle liberté !

Je me suis demandée pourquoi elle aimait tant utiliser ces multiples méthodes d’impression et reproduction. Pour diffuser plus largement ses œuvres ? Ça m’étonnerait que là soit le but d’Odile Massart. Mais, sans doute, plutôt, pour jouer, expérimenter, essayer encore et encore ! Modifier, ajouter, travailler autrement… Apprendre, toujours !

Elle est intarissable sur le sujet ! Elle vous explique volontiers tous ses gestes créatifs et toutes ses techniques. Et moi, j’en ai besoin ! J’avoue me perdre facilement au milieu de cette foule de jolis termes : manière noire, pointe sèche, aquatinte, taille douce, estampe, eau forte…Je confonds même encore honteusement lithographie, sérigraphie, monotype etc…

Pour une exposition avec 13+, association dijonnaise d’artistes, elle avait écrit un texte qui s’intitulait « voyage en multiptyque » ! Et il était question de « inverser, rogner, retoucher, associer, harmoniser ou opposer les Impressions ». Tout à fait Odile Massart !

Parmi tous ses enthousiasmes en art plastique, il y a celui qui reste pour l’instant l’essentiel : « encres et papiers », titre de son exposition à la Galerie La Source. Savourer chaque petit miracle de la fibre du papier qui reçoit l’encre. Ou celui du liquide coloré qui s’infiltre dans les rainures du dessin. Attendre le moment étonnant où se révèle le tirage sur la feuille etc. Un brin de hasard, beaucoup de maîtrise.

Odile Massart est très attentive aux subtilités et aux perfections de l’art traditionnel de la gravure (qu’elle a appris auprès de Madeleine Robbe). Même si, malgré tout, sa personnalité, sa fantaisie (et souvent son humour) sont bien présents. Quand on maîtrise une technique, on a le droit d’en jouer…

Les sujets qu’elle aborde sont variés. A propos d’un film, d’un conte, d’un voyage, d’une légende, d’un événement…voici une ville, des silhouettes, des éoliennes, des arbres, des animaux… Sa manière est discrètement narrative. Sa palette sobre mais sachant faire jaillir ici et là des rouges ou des magenta du plus bel effet. Son style s’adapte à son sujet, sombre ou drôle, léger ou profond.

Son exposition promet d’être riche et pleine de surprises. Elle avait déjà exposé à La Source en 2007! Il y a du chemin parcouru depuis ce temps-là!! A mon retour je me précipiterai à la Galerie et, sans doute, je réécrirai un article dans ce blog!!

cliquez sur les visuels pour agrandir

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>