Facebook

Pascal Reydet, la photo écriture

Il s’en est fallu de peu que je rate la dernière expo du photographe Pascal Reydet à Dijon, « Le Voyage sombre ». Il en refera. Pas d’inquiétude. En attendant je vous signale qu’il expose à Paris, au « ON-OFF Studio, 11 rue Berzélius, 17ème. « Le Voyage sombre et l’étrange ordinaire ». Du 16 octobre au 3 nov. Du mardi au samedi, 14-19h.

Pascal Reydet confie que, pour lui, écrire est laborieux et douloureux. Un jour peut-être…Mais pour le moment, la photographie prend la place de l’écriture. Et là, il est à l’aise. Il s’exprime en argentique! Le narrateur poète qui est en lui y trouve son compte.

Il travaille en deux temps. D’abord, la saisie des images.

C’est l’instant qui l’intéresse. Ce hasard qui tombe soudain devant vos yeux. Qui dure le temps de l’étincelle (même pas!). Cet instant parfait. Unique. Que vous n’avez pas à retoucher. L’ombre, la lumière, le personnage, la ligne, le reflet…Tout est en place. Il faut juste…voir. Et percuter. Pour ça, il faut être intensément présent et en éveil.

Puis vient le temps de la construction, de la mise en forme. Comme si Pascal Reydet avait à sa disposition ses propres mots (images) et qu’il puisait dans sa collection pour aboutir à la version « écrite » de l’œuvre. Il quitte alors le terrain, la rue, la cité…Pour s’attabler à une sorte de mise en page qui doit faire sens. C’est ce qui nous est donné à voir lors de ses expositions.

Le style de Pascal Reydet est sans fioritures, sans scories. Un style qui fait mouche. Juste. Sensible. Chaque mot-image porte.

Et quand ils sont mis ensemble, on les suit dans leur enchaînement. Par touches successives, ils disent tant…Avec si peu de rien. L’exposition ne présente bien sûr pas un récit. C’est plutôt une suite de petites phrases. Avec des tensions et des respirations, des gifles et des caresse, des liens et des ruptures. Et voici donc « Je suis allé nulle part » ou « Le Voyage sombre« . Des séries de photos qui parlent de mélancolie, d’absurdité, de solitude, de banalité…et de beau.

C’est tellement la vie. Et c’est tellement important.

Son site: pascalreydet.com

Merci à l’artiste pour les visuels , photographies extraites du « Voyage sombre », prises avec le Léica de son grand père. Cliquer sur ces visuels pour agrandir, en deux fois

 

 

 

 

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>