Facebook

Cabinet de curiosité, Catherine Scellier

A Baulme-la-Roche, près de Mâlain, Catherine Scellier a proposé son exposition « Le cabinet de curiosité » dans la chapelle du prieuré, et ça valait le coup…(Ouvert les week-end 13-14, 20-21 et 27-28 septembre , de 14h 30 à 18h30, sauf pour les 20-21, journées Patrimoine, 11h-17h)

Beau lieu! Quelques pas dans la pelouse du prieuré, un regard sur colombier et tours, sur les cloches, sur la fontaine, sur les vieux murs…Et on entre dans la chapelle. Un oeil levé pour apprécier les 12 portraits peints sur les murs au XVIème siècle et on se plonge dans l’univers de l’artiste plasticienne Catherine Scellier.

Au centre, son cabinet de curiosité:  un ensemble de petites boîtes où elle a épinglé, à la manière d’un entomologiste, de drôles d’insectes créés de toute pièce par son imagination et ses doigts ingénieux! Il faut absolument accompagner cette visite de la lecture des textes qu’elle a écrits! Une petite merveille! Chacune de ces créatures a reçu un nom latin très fantaisiste et l’artiste raconte « scientifiquement » le comportement sexuel et amoureux de ces charmantes bestioles! L’invention est délicieuse…ScellierBaulme2

Les insectes de Catherine Scellier sont réalisés à partir d’éléments hétéroclites (du végétal, de l’organique, de l’animal, du technique, du tissu, du bijou…) qu’elle a minutieusement travaillés et agencés, telle une petite main de grand couturier; ça devient un cabinet de préciosité!ScellierBaulme

Les sculptures que nous aimons tant chez cette artiste ne sont pas absentes de la chapelle. Des personnages mi raku mi bois flotté (ou os) animent les lieux, avec leur mouvement, leur attitude, leur présence et leur personnalité. On croit à l’histoire de chacun. On les écoute raconter, crier, réfléchir ou rire. Entre eux et le morceau de bois ou d’os dont ils sont nés, il y a osmose. Catherine Scellier a le chic pour marier admirablement ses trouvailles, dénichées de-ci de-là dans sa campagne, avec tête, mains, jambes ou bras en raku (céramique). Une vraie poésie et un sacré humour se dégagent de ces dames et messieurs!

A voir aussi, sans hésiter, son « columbarium »: dans chaque petit tiroir se niche un visage de céramique. Impressionnant.

Cliquer sur les visuels pour agrandir, en deux fois

 

 

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>