Facebook

Charlotte Tommy-Martin, La Source

Avec mari, bébé… et tableaux, cette jeune artiste est descendue de l’Angleterre,  où elle vit depuis 3 ans,  pour venir jusqu’à la Galerie de Fontaine-lès-Dijon.  Les dessins de Charlotte Tommy-Martin étaient aux cimaises de La Source en février 2014.  (mercredi-dimanche, 15 h 30-18h30).  Il ne fallait pas hésiter  !  (Et comme d’habitude, ne pas filer à toute vitesse d’un dessin à l’autre!  REGARDER…)

Tommy-MartinLa salle du rez-de-chaussée suffira à votre bonheur!  Vous avez là des paysages au fusain dont la force tient à un fil!  Un fil très noir qui s’étire ou s’embrouille … et c’est tout.  Charlotte Tommy-Martin a cheminé dans la campagne anglaise et a retenu ces éphémères impressions.  Son bâton de fusain n’en dit pas trop.  Sait s’arrêter à temps.  Laisse des blancs.  Et soudain, c’est un arbre, un buisson, un sentier, une colline… Ou pas!  Peut-être juste une idée de paysage ! Ou un haïku de paysage ! Par ces quelques traits,  posés avec énergie, on pénètre dans un espace intime qui pourrait bien être un paysage intérieur, au delà de la british country!Tommy-Martin2Dans cette salle, on retrouve ce même caractère elliptique dans des visages ou des formes humaines à peine suggérés à l’aquarelle.  On pense à des traces laissées dans nos mémoires,  à des souvenirs dilués dans notre passé,  à des rencontres dont ne reste que l’empreinte floue… Émouvant…

J’ai éprouvé un peu moins d’émotion à l’étage.  J’ai trouvé les dessins moins denses, moins forts.  Même si, parfois, des formes mouvantes, en train de s’effacer (ou d’apparaître?) ne m’ont pas laissée indifférente.

Je demande pardon pour les visuels qui ont d’affreux reflets de lampes dans les vitres!

Cliquez dessus pour agrandir, en deux fois

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>