Facebook

le choix du mois, mai 2013, M.Carpentier

J’ai un peu de peine à trouver un vrai coup de coeur ce mois-ci  (mai 2013).  Pas vu grand chose!  Pas trop sortie du coin de mon salon auprès du feu de cheminée!!  Et puis, rien ne m’a vraiment touchée…

Si, quand même!  Une performance  (sous forme de vidéo) de Muriel Carpentier, « Bijoux de glace », présentée à l’ABC.  D’un fond noir émergent des mains.  On les croirait coupées.  Elles sortent des glaçons d’un moule en silicone.  Ils sont enfilés sur de fines chaînes,  créant ainsi un collier,  ou un pendentif.

Ces bijoux glacés sont placés au cou d’un buste féminin nu, totalement immobile.  Toujours sur fond noir.  On ne voit pas le reste du corps.  On pourrait croire à une statue.  Sauf que la peau frissonne à chaque petite goutte d’eau qui commence à s’écouler du collier.  Chair de poule.  Les glaçons fondent au contact de la peau tiède.  L’eau glisse, suit la forme du sein, sautille… La femme reste impassible, mais les gros plans montrent le corps qui frémit malgré lui.

Le titre de l’oeuvre donne le temps écoulé (écoulé, comme l’eau!) !  Et le bijou finit par disparaître.  Ne reste que la chaîne.

J’ai aimé la lenteur, la musique en gouttes d’eau, les jeux de lumières, éclats, reflets, transparences… C’est beau.  Le côté irrémédiable de cette disparition, aussi.  L’idée de futilité, d’éphémère quant à la parure (apparence).

C’est un travail où rien n’est laissé au hasard.  C’est bien fait. Muriel Carpentier fait partie des collectif A4 designers et Mulupam, sur Dijon.

cf mon papier dans les archives du blog (expo à l’ABC)

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>