Facebook

fabien lédé à l’ABC, coup de coeur

Coup de foudre et crise cardiaque dans le hall de l’ABC, passage Darcy à Dijon…Boum, boum, Fabien Lédé, l’artiste amoureux fait battre les cœurs. Si! C’est vrai! Une exposition formidable, je trouve, avec plein de coups de cœur! Son titre: « Heartbeat-Heartbut ». Pas des cœurs de pacotille de saint-Valentin. Rouges avec des petits nœuds dorés. Non!  Des vrais cœurs ( à l’anatomie naïve quand même, mais beaux… comme des cœurs). Des cœurs arrachés, explosés d’amour, qui irradient, ou qu’on brandit à bout de bras, ou qu’on abandonne sur une chaise ou dans un coin, parce que c’est la vie.

En février 2012, Fabien Lédé a donc exposé ses grandes toiles brutes, sans cadre. Un art bien à lui. A la fois tendre et puissant. Fou, primitif (quelque chose d’aztèque), drôle ou terrifiant.

Et tout est textile…Des milliers de petits traits au marqueur-peinture évoquent des points de couture: illusion, mais il y aussi des morceaux d’étoffe réellement cousus appliqués sur la toile…On a l’impression de regarder de grandes tapisseries d’antan. On pense également, bien sûr, à l’art populaire du patchwork. Le « petit point » va bien à Fabien Lédé. Il a très souvent travaillé ainsi, couvrant entièrement sa toile de mini traits de stylo bille. Minutie.

Cet artiste m’a souvent fait penser à Robert Combas (ou parfois à James Ensor) mais il étonne toujours, enrichissant sans cesse son travail de plasticien, bougeant, évoluant, cherchant. Avec son fil conducteur bien personnel.

Les photos sont des extraits d’œuvres exposées à l’ABC. Cliquez pour agrandir

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>