Facebook

marc-antoine mazoyer, galerie nü köza


Un peintre s’était installé à Nü Köza en novembre 2011. Un peintre. Un vrai. Qui mène une sincère aventure picturale depuis des années. Après l’abstraction, il a introduit peu à peu des personnages qui émergent de cette matière colorée tellement vivante dans ses tableaux. Oui, sous le pinceau de marc-antoine Mazoyer, on a presque l’impression d’une matière organique qui se développe ou se déplace, gonfle ou maigrit…Qui existe en elle-même.

Par moments, il semble même que l’artiste soit en lutte avec ses pigments…La toile du triptyque exposée à Nü Köza, qu’il intitule l’atelier du peintre, montre d’ailleurs l’artiste en position très dynamique. (J’ai même cru d’abord qu’il s’agissait d’un coureur de jeux olympiques!!) Le pinceau pourrait être une arme dans sa main. Au même titre que celles que brandissent nombre de ses personnages. Car, chez marc-antoine Mazoyer, le climat est souvent à la révolution, à la contestation. Le poing est en avant. On est « debout », en action…Et son geste de peintre a quelque chose de ce refus de la passivité et de l’immobilisme.

Ses grands formats vous accueillaient dans ce bel espace de la galerie, rue Charlie Chaplin à Dijon, pas forcément avec douceur! Ils attaquent un peu! Certains violets, par exemple, pour moi, sont agressifs au possible! Et puis, vous restez. Et vous voyez qu’il se passe quelque chose. Vous vous approchez. L’énergie de cette peinture vous gagne.

« Le supplicié » , en particulier, est une toile bouleversante. Faite de souffrance et d’humiliation. Et c’est justement par la peinture (et non le dessin ou la forme) que cela est exprimé.

 

 

3 comments to marc-antoine mazoyer, galerie nü köza

  • Walter CABRITA

    Un grand peintre avec énormément de talent…

  • Annie CARIOZZI

    Suis tombée « dans » le Supplicié puis me suis élevée par Atlas … Palsambleu! dans ce dernier, quel bleu !

    Les dieux ont donné les arts aux hommes afin que la vérité ne les tue pas. F Nietzsche.

  • Vauge

    Marc -Antoine Mazoyer montre aujourd’hui un travail épuré, centré sur la couleur. La poesie se développe sur des thèmes forts: le couple, l’individu qui résiste, en groupe ou seul.
    Fruit d’ un travail de longue haleine, le oeuvres épurées tendent, en effet, à exprimer sincèrement le rapport du peintre au monde au moyen de la matiére, de la couleur, au dela du plaisir immédiat.
    Les résonnances profondes renvoient des impressions troubles, humaines; des fragilités indicibles.
    Continue Antoine.

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>