Facebook

Sylvie Auvray, au Consortium

En sept 10,  Sylvie Auvray a exposé au Consortium, rue Quentin, Dijon. Peintures et sculptures d’un monde bien connu, le nôtre (animaux, maisons, personnages…) mais qui ont franchi une frontière et sont entrés dans son univers à elle, l’artiste. Métamorphose que j’ai appréciée.

Les sculptures d’animaux de Sylvie Auvray (céramique souvent), phoque, Auvraychien, cochon, écureuil, lapin, panda…me font penser, pour certains,  à ces doudous qui ont beaucoup servi! Qui se retrouvent un peu bancales, un peu déformés et effilochés…Vieux, défraîchis, mais tellement craquants! Attendrissants et si vivants encore! Le monde de l’enfance est d’ailleurs parfois présent aussi dans ses peintures.

Mais –  autre façon d’appréhender le travail de cette artiste – ses sculptures et peintures, en fait, s’emparent d’objets et de lieux pêchés dans le banal quotidien (il paraît qu’elle puise des images sur internet ou dans ses photos souvenirs de balades à Los Angeles)), plutôt cucus, ou kitchs, ou inintéressants, ou moches…Et elle leur communique une valeur. (sublimés?)  Soudain, ils sont grand format, statue, Auvray2tableaux…Cette vieille piscine, ce salon en triste fouillis, ce pan de maison, cette cuvette ancienne…Elle leur donne une autre réalité. Ou plutôt une irréalité, un côté impossible, fantastique…

N’oubliez pas de lever la tête dans l’une des salles d’expo: plafond peint par l’artiste! Et de passer par la boutique du Consortium avant de partir: les bijoux de Sylvie Auvray prolongent absolument son œuvre. Quelle belle gueule ont ses bêbêtes en colliers ou bagues! Allez voir! Par contre, sa collection de petits lapins ne m’a pas séduite…

Cliquez sur les photos (en 2 fois) pour agrandir

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>