Facebook

Claude Duclos-Barraud, La Source

La Source, fontaine-les-dijon, au-dessus de la mare. Claude Duclos-Barraud y a exposé en octobre 09, « Le Quotidien de l’Aventure ».DuclosBarraudDuclos2

Bon, d’abord, débarrassons-nous de cette évidente impression de déjà-vu. Oui, c’est du Rothko, tout craché! Et sûrement en moins bien, même. Les experts vous le diront. Je n’en suis pas.

Moi, tout ce que je vois à La Source ce sont ces grands (très grands) aplats de couleurs qui vous happent dès l’entrée. Une sorte de géométrie sans angles  ni arêtes agressifs. Des surfaces accueillantes. Un certain déplacement ( glissement ), imperceptible, des couches de peinture entre elles,  qui donne vie aux toiles. Des rectangles qu’on dirait mouvants et qui s’extraient avec lenteur d’une matière puissante.

Bref, suffisamment de travail sur la couleur et les formes pour que ces toiles aient une âme, il me semble. A méditer aussi,  les encres de chine, peintes à grands coups de pinceau. Des grises, légères comme des textiles, des noires (en triptyque, notamment) qui jouent les transparences et les profondeurs (n’allez pas me parler de Soulages tout de même!)

L’artiste est une petite dame fluette de quelques 80 ans…Qui a commencé à peindre il y a seulement 25 ans. Ces grands formats jaillis d’elle sont étonnants! Elle donne à voir aussi ses « bois », sculptures abstraites en orme, à peine teintées. Qui font écho à ses tableaux. De beaux volumes.

Et pardon pour la médiocrité de qualité des photos ici proposées…Mais n’oubliez pas de cliquer dessus, pour zoomer (deux fois même)

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>