Recevoir un email pour chaque nouvel article?

Les effarés de Maxime Frairot

Je rappelle que cette catégorie « textes en résonance » contient des choses écrites par moi, librement, inspirées par l’œuvre en question (en général je n’écris que sur des œuvres que j’apprécie!)

On nous croirait tous sortis d’un moule. Ou peut-être avons-nous séjourné dans quelque tuyau étriqué. Comme si on nous avait coulés dans des

Continuer à lire cet article…

Les charmes de Michéli !

Ce sont des créatures, entre monstres aquatiques et dragons préhistoriques. Mutantes. Elles se contorsionnent, se tordent et se tortillent. Sortent leurs tentacules, font bailler leurs plaies béantes, gonflent leurs tumeurs douloureuses.

Elles sont carcasses à la peau fripée, à la croûte crevassée, comme des mues de vieux lézards primitifs. Il leur pousse des appendices inconnus,

Continuer à lire cet article…

A Céline Emorine et ses dessins

Déjà le présent est devenu passé. J’ai vu passer quelqu’un. Je l’ai entrevu. Déjà deux images se superposent. Quelqu’un d’autre est arrivé. J’entrecroise leurs souvenirs.

La vie est un tourbillon.

Je rencontre et il ne reste que la trace. Même celle-ci se recouvre de la suivante.

La vie avance. La vie bouge.

Le sourire se

Continuer à lire cet article…

Le monde est une vaste patinoire (C.Scellier)

Le monde est une vaste patinoire.

Et les petits êtres de Catherine Scellier s’y aventurent avec témérité. Toujours à la limite du déséquilibre – ils ne sont pas du genre à se laisser tomber- ils évoluent fièrement sur la surface glissante de leur nouvelle vie. Une telle hardiesse ! Et quelle

Continuer à lire cet article…

Le tisseur de noir, Thierry Bardet

Le noir est matière malléable. Ici, l’artiste l’étire jusqu’à la transparence.

Effilé, distendu, le noir laisse filtrer une lueur qui sourd là-bas, loin, au fond du tableau.

Le noir révèle sa texture secrète. On va oser se faufiler entre ses fibres…

Et soudain le noir sonne, vibre, parle…Le noir est musical.

Suivant la densité

Continuer à lire cet article…

Les toiles de Karine Lemonnier

J’y suis entrée…

Quelque chose de l’Italie que j’ai tant arpentée dans mon enfance. Un parfum de mur humide, à Pompéi, que je visitais sous la pluie d’automne, avec des portes franchies à ciel ouvert, dont les encadrements étaient si finement décorés. J’y suis encore. Un rouge indéfinissable, que je trouve chaudement érotique,

Continuer à lire cet article…

Les Vies Froissées ou Boules de Vie

Cinq textes écrits après avoir vu Les Vies Froissées ou Boules de Vie de Christine Delbecq. Engendrés par eux? Provoqués? (Christine est artiste plasticienne. Elle est à St-Apollinaire)

un

Il suffit d’un regret. Un de ces petits regrets tout froid qui vous engourdit la vie. Et me voilà recroquevillée sur mes envies

Continuer à lire cet article…

Aline, des forces qui dormaient encore

cliquer pour agrandir

Aline Floch a exposé à Is-sur-Tille et à la galerie Nü Kösa (rue Berbisey, Dijon), à l’Hotel de Vogüe, à Gemeaux etc. J’en ai déjà parlé ici, en catégorie « retour d’expos ». Voici aujourd’hui un petit texte qui avait envie de sortir de mon stylo

Aline a retrouvé les

Continuer à lire cet article…