Facebook

Choix du mois, août 2013, Angers

Pas grand chose côté art,  pour moi, en août 2013!  En quantité du moins.  Mais en qualité…Attention!

Angers a eu ma visite.  Et, là, me suis régalée de tapisseries!   Ah la haute lisse!  Ah les trames et chaînes coton, laine, viscose ou lin!  Une sacrée matière! A la fois lisse et rugueuse.  Tendue.  Epaisse.  Rigide ou faussement souple.  Qui se travaille ligne par ligne.

D’abord,  le musée  Jean Lurçat et de la tapisserie contemporaine,  avec une exposition de l’artiste Artemis  (Anne Demanet),  son Cycle de l’Odyssée  et  celui de la Grande Licorne…

Le thème:  Ulysse,  et son Odyssée ,  mais surtout,  « l’éloge de l’homme qui lutte en lui pour atteindre le divin »  dit l’artiste.  Et puis, la Licorne et toutes les légendes qui entourent cet être mythique.   Les grandes tapisseries de ces séries portent des formes et des symboles abstraits.  Elles suggèrent  plutôt qu’elles ne montrent… Comme de la poésie.

Illustration, ici,  « La Grande Licorne »  (l’illustration du haut montre un détail  d’une tapisserie)

Dans l’expo,  le travail de cette artiste tisserand contemporaine est montré par les maquettes qu’elle réalise avant la tapisserie elle-même:  croquis, collages, notes etc… Très intéressant.

Lurçat, et son « Chant du monde »,  magnifiquement présenté depuis 1967 dans l’immense salle des malades de l’ancien hôpital  St-Jean (XIIème siècle).  J’y ai passé un moment.  Mais j’avoue n’éprouver que peu d’émotion devant ce travail.

Par contre,  le choc…  En entrant dans la gigantesque salle du château d’Angers où est présentée la monumentale tenture de  « L’Apocalypse ».   Réalisée au XIVème siècle, d’après les cartons du peintre Jean de Bruges.

On circule dans cette galerie glaciale et noire…. Et devant nous,  plus de 100 mètres de tapisseries… Juste éclairées par des spots… Un étonnant livre d’images,  une BD,  qui relate et commente  la mystérieuse Apocalypse de St-Jean,  mais raconte aussi à sa manière la vie du 14ème siècle.  Des milliers de détails… Un dessin époustouflant.  Les couleurs se sont ternies mais sur l’envers,  elles ont conservé leur puissance  (reste caché au public, néanmoins):  des rouges, des bleus, des oranges…

Cliquer sur les visuels pour agrandir et garder la souris dessus pour voir le nom de l’auteure.

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>